RBC Fondation a annoncé aujourd’hui qu’elle ferait un don d’un million de dollars sur trois ans à l’Institut canadien de recherches avancées (CIFAR). Ce don permettra de soutenir des activités de recherche et des projets visant à faire progresser l’étude des pratiques d’intelligence artificielle (IA) éthiques. 

Dave McKay, chef de la direction de RBC, a fait cette annonce en compagnie d’Alan Bernstein, président et chef de la direction du CIFAR, lors du lancement officiel du centre de recherche de Borealis AI à Montréal. Le CIFAR dirige actuellement la stratégie pancanadienne en matière d’intelligence artificielle

Borealis AI travaillera en étroite collaboration avec l’Institut à titre de conseil sur des éléments clés de la stratégie, et plus particulièrement sur un leadership avisé à l’échelle mondiale sur les répercussions éthiques des progrès en IA.

Cet investissement contribuera au financement de projets tels que les Subventions Catalyseur du CIFAR, des aides qui peuvent atteindre 100 000 $ par an sur deux ans et visent à soutenir la collaboration entre chercheurs dans de nouveaux domaines d’exploration de l’IA, dans tout établissement canadien. Deux de ces subventions cibleront expressément les travaux de recherche dans le domaine de la confidentialité, de la responsabilité, de la transparence et du biais en apprentissage machine.

Les fonds serviront également à financer l’organisation d’ateliers de recherche interdisciplinaires sur l’IA dans des domaines comme le transport, les sciences de l’environnement, la santé publique et l’énergie, tandis que les sommes restantes permettront de soutenir des activités de formation sur les incidences sociales de l’IA, notamment en matière d’équité, de diversité et d’inclusion.

L’intelligence artificielle éthique n’est plus un sujet marginal dans le milieu de la recherche. Alors que les succès scientifiques dans des champs tels que l’apprentissage profond, la vision artificielle et le traitement du langage naturel se multiplient, les incidences sociales à grande échelle de l’application de ces technologies ne peuvent être ignorées et doivent faire l’objet de recherches tout aussi rigoureuses.

RBC et Borealis AI croient fermement au sens des responsabilités partagé des diverses communautés de recherche vouées à la prolifération de technologies responsables. Avec un partenaire tel que le CIFAR, nous sommes convaincus que nous dépasserons ces objectifs.